2008

Château La Dominique Grand Cru Classé St-Emilion AOC

Cabernet Franc, Merlot, Cabernet Sauvignon

Ce produit n'est pas disponible dans votre zone de livraison.

Informations sur les vins

Région

Bordeaux - Saint-Emilion, France

Cépage

Cabernet Franc, Merlot, Cabernet Sauvignon

Millésime

2008

Idéal avec

joues de veau braisées au purée aux pommes de terre, Entrecôte Café de Paris, Aubergine lasagne

Notes de dégustation

Un Château La Dominique surprenant! Bouquet intense et expressif de baies mûres et de cerises avec des notes toastées. Gras en bouche, souple et dense, avec un fruité aromatique et des tannins mûrs. Longue finale. Un vin à déguster aussi bien jeune qu’après des années de garde.

Distinctions

WeinWisser - 17 points
Robert Parker - 90

Particularités

Le château La Dominique est l'un des domaines importants de la commune de Saint-Émilion, dans la région de Bordeaux. Son vin compte parmi les chefs de file des Grands Crus Classés, le troisième niveau dans la hiérarchie des vins rouges de Saint-Emilion. Le château se situe à l'extrémité nord-ouest de l'appellation Saint-Émilion, à la frontière avec la commune de Pomerol. 25% du vignoble reposent sur les croupes sablo-graveleuses de Figeac, 75% sur des sols sablonneux, riches en fer et bien drainés. Le choix des cépages s'effectue en fonction des types de sol: le merlot, qui affectionne les sols sablonneux, occupe 80% de la surface encépagée. Les sols graveleux conviennent merveilleusement bien à la culture du cabernet franc (15%) et du cabernet sauvignon (5%). Jadis présent sur le domaine, le malbec a aujourd'hui disparu. L'âge moyen des ceps est de 31 ans. Les vendanges se font manuellement; la fermentation s'effectue en cuves d'acier inoxydable. Ensuite, le vin est rapidement transféré dans des barriques, où il est élevé durant 15 à 18 mois. Il s'agit de barriques neuves pour 70 à 80% d'entre elles. Globalement, le château La Dominique produit chaque année à peu près 90.000 bouteilles. Les origines du château La Dominique remontent au 19e siècle. Il a été fondé par un commerçant bordelais qui s'était enrichi dans le commerce d'outre-mer. Il donna à son domaine le nom d'une île des Caraïbes, la Dominique. A la fin du 19e siècle, le château devint la propriété d'un certain Henry Greloup, qui le revendit en 1918 à un négociant en vins du nord de la France, Louis Soualle. Celui-ci décéda en 1933 alors qu'il vendangeait, et le château tomba dans la communauté successorale des Baillencourt. Ceux-ci délaissèrent le domaine et négligèrent de procéder aux investissements indispensables à sa conservation. Son état de dégrada peu à peu, et il subit de gros dommages à la suite du gel de 1956. Le domaine sombra alors presque dans l'oubli: dans son Livre des millésimes, Michael Broadbent n'en fait plus mention entre l'année 1945 et l'année 1970. Le château La Dominique doit sa renaissance à un entrepreneur en bâtiment de Libourne, Clément Fayat, qui acquit le domaine en 1969. Il procéda à un réencépagement des vignes, rénova la cave aux tonneaux et construisit une nouvelle cave de fermentation. Depuis les années 1980, le domaine a retrouvé ses lettres de noblesse et depuis 2000, il compte parmi les exploitations les plus en vue de l'appellation. L'œnologue le plus réputé du monde, Michel Rolland, fait profiter l'exploitation de ses conseils avisés.

Teneur en alcool

13.5%

Température optimale

16-18°C

Maturité optimale

2017-2020

Emballage d'origine

Caisse de 6 bout.

Bouchon

Liège

Processus de finition

Barrique 225lt

Évaluations

Note moyenne: 5.0 sur 5 2 évaluations et 0 notes