En quoi le poisson est-il un aliment sain?

Bon pour la vue, même chez les personnes d'un âge avancé
Plusieurs études confirment l'hypothèse selon laquelle une alimentation riche en acides gras oméga 3 réduit le risque de dégénérescence maculaire liée à l'âge. Cette maladie endommage le centre de la rétine et constitue la cause la plus fréquente de perte de la vue chez les personnes âgées.

Réduit le risque de maladies cardiovasculaires
Les bonnes graisses présentes en grande quantité dans le poisson réduisent le risque de maladies cardiovasculaires.

Réduit le risque d'arthrite rhumatoïde
L'arthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune et l'une des formes d'arthrite les plus fréquentes qui se manifeste sous forme de troubles inflammatoires douloureux des articulations. Des études scientifiques ont révélé que le fait de consommer trois à quatre portions de poisson maigre par semaine réduit de moitié le risque de souffrir d'arthrite rhumatoïde.

Protège la peau
Les poissons contiennent des acides gras qui régulent entre autres la production de sébum et rendent la peau lisse. Il semblerait également que la consommation de poisson riche en graisses protège les cellules des rayons UV et donc le collagène naturellement présent dans la peau, ce qui augmente son élasticité et prévient l'apparition des rides.

Poisson et valeurs nutritives

Une alimentation riche en protéines favorise la combustion des graisses et empêche la destruction de précieuses cellules musculaires, même en cas de faible apport calorique. Les poissons de mer (dans leur grande majorité) peuvent donc être qualifiés à juste titre de brûleurs de graisses. Le poisson fournit au corps d'importantes protéines qui nous rassasient, sont faciles à digérer et sont riches en acides aminés. Les acides aminés sont de minuscules substances protéiques, vitales pour le corps humain.

Le poisson est également riche en iode, un élément qui joue un rôle important dans le bon fonctionnement de la thyroïde. En effet, une thyroïde hypoactive a des conséquences néfastes sur le métabolisme et peut par exemple engendrer une prise de poids. Il suffit de consommer du poisson une à deux fois par semaine pour couvrir nos besoins en iode.